Mauricio Reggiardo explique son départ précipité du Castres Olympique

Mauricio Reggiardo explique son départ précipité du Castres Olympique

Comme révélé cet après-midi, le manager du Castres Olympique, Mauricio Reggiardo quitter le club Tarnais avec effet immédiat afin de rejoindre le club de Provence Rugby (Pro D2), dans le but de relever un nouveau défi sportif. Interrogé sur le site officiel du CO, le président du club Castrais, Pierre-Yves Revol a expliqué le départ précipité de son manager Mauricio Reggiardo, bien avant le terme de son contrat et avant la fin de la saison. Le patron du CO indique que c’est Mauricio Reggiardo qui a demandé à être libéré de son contrat afin de pouvoir rebondir ailleurs. Extrait: « Après la réorganisation confiant plus de responsabilités dans la préparation et l’animation des entrainements à Pierre-Henry Broncan et l’arrivée de David Darricarere que nous avons décidé ensemble, Mauricio Reggiardo avait encore toute sa place au sein du Castres Olympique même si ses responsabilités étaient moins lourdes qu’auparavant. Cependant, il m’a demandé de le libérer de ses engagements contractuels pour se lancer dans un nouveau projet sportif et je n’imaginais pas ne pas accéder à sa requête. J’apprécie l’homme et le manager qui a toujours cherché à valoriser et privilégier au mieux l’intérêt du club y compris dans les situations difficiles. Je sais ce que le club lui doit et il a été notamment décisif dans le passé pour lui éviter une relégation en pro D2. Je lui souhaite le meilleur dans son nouveau projet et le remercie pour son immense contribution au CO en tant que joueur, entraineur puis manager. […] Le CO est mon club de cœur et j’aurai toujours une affection particulière pour Castres et pour tous les Castrais. Je remercie le club et en particulier le Président Pierre-Yves Revol d’avoir compris ma position, je souhaite tout le meilleur au CO pour les années à venir.
Source : https://www.minutesports.fr/index.php/2021/03/19/mauricio-reggiardo-explique-son-depart-precipite-du-castres-olympique/

Laisser un commentaire